Davout réhabilité en Allemagne ? 

    

"Le génie derrière les victoires de Napoléon", c’est le sous-titre d’une nouvelle biographie qui vient d’être publiée en Allemagne et qui est consacrée à Davout (Ed.Osburg Verlag). En Allemagne, la légende noire des guerres d’indépendance faisait du prince d’Eckmühl le « Robespierre d’Hambourg », un sanguinaire qui marchait sur les cadavres. Mais loin de cette image sombre, la biographie soigneusement documentée de l’historien de Cologne Alain Felkel livre des résultats surprenants. Captivant comme un roman d’aventures ... si on parle la langue de Blücher.

_______________________________________

Dernière acquisition du musée Davout : "Les soirées de la villa des Jasmins", une oeuvre en 4 volumes de la marquise de Blocqueville, fille du maréchal Davout, publiée en 1874. Lamartine complimenta la qualité de cette publication.
L’association continue d’enrichir les collections du Musée en dépit de la suppression de sa subvention municipale. Quand on est passionné...

_______________________________________

La maréchale, une vie à découvrir


Le 1er juin 2013 au lycée Corot de Savigny-sur-Orge, dans le cadre du 190ème anniversaire de la mort du maréchal Davout, le Souvenir du Maréchal Davout a proposé de découvrir la vie de son épouse, ’"Aimée Davout, maréchale et princesse" grâce à Marie-Jo Chavenon qui vient de publier une biographie de la princesse d’Eckmühl.
L’occasion de s’apercevoir que la belle Aimée n’était pas seulement la femme de ..., et qu’elle a bien souvent pallié les absences de son mari parti guerroyer partout en Europe.
C’est elle qui a géré le chateau de Savigny et les autres possessions du couple, c’est elle qui a permis le retour du maréchal lorsqu’il fut exilé à la Restauration, c’est elle qui a tant fait pour la ville de Savigny-sur-Orge après la mort de son mari, c’est elle qui ...non, le reste est à découvrir dans le livre de Marie-Jo Chavenon que vous trouverez dans toutes les bonnes librairies (Editions Gérard Louis, 2013).

Dédicace : Marie-José CHAVENON signera son livre samedi 30 Novembre 2013 à AUXERRE de 15h à 18h à l’Espace culturel Leclerc, 16 avenue Jean-Jaurès.

_______________________________________

Sur les traces de Louis Nicolas Davout

A l’occasion de l’anniversaire de la bataille d’Auerstaedt, le Souvenir du maréchal Davout a organisé, le 13 octobre dernier, une journée dans l’Yonne sur les traces du maréchal Davout.


Les participants se sont d’abord rendus dans le petit village d’Annoux, face à la maison où naquit, un peu par hasard, le petit Louis Nicolas le 10 mai 1770. Une plaque commémore cet évènement mais elle comprte malheureusement une erreur sur la date de décès du prince d’Eckmühl.

Après un bon repas (un boeuf bourguignon bien évidemment) dans un restaurant auxerrois, l’association a pu visiter la fameuse salle d’Eckmühl qui était fermée au public depuis 40 ans et qui vient de rouvrir ses portes. Cette pièce recèle tous les trésors légués à la ville d’Auxerre par la marquise de Blocqueville, plus jeune fille du maréchal Davout. Une visite guidée à travers 15 ans d’épopée napoléonienne, de la robe que portant la maréchale à l’occasion du sacre de l’Empereur jusqu’au bicorne, percé d’un coup de biscaien, que portait Davout à Auerstaedt.
Au final, une excellente journée bien conviviale.

_______________________________________

Le musée Davout de Savigny

Visite gratuite, sur rendez-vous, en téléphonant au 01.69.54.40.66

Louis-Nicolas Davout, Maréchal d'Empire,
duc d'Auerstaedt, prince d'Eckmühl, Pair de France.
(Annoux, 1770 - Paris, 1823)

Actualités 

Brèves

    

Justus et Tenacem

C’est la devise de Davout qui figure sur son vaissellier de campagne et dont vous trouverez deux superbes photos ici. Une pièce magnifique des collections du général comte de Berthier, cousin du maréchal.

Sur les traces de Davout

Le SMD a organisé le 13 octobre 2012 une journée dans l’Yonne sur les traces de Davout. Nous sommes allés voir la maison natale du futur maréchal et visiter la salle d’Eckmühl à Auxerre qui vient de réouvrir ses portes au public.

Le pavé Davout !

La boulangerie Barbey à Savigny-sur-Orge propose "Le pavé Davout" : de succulentes truffes au chocolat présentées dans un mug à l’effigie du maréchal prince d’Eckmühl. Pensez-y !
Boulangerie Barbey : 3 rue Louis Jacques Mézard (à côté du marché Davout)

Chère tabatière

La salle des ventes Osenat de Fontainebleau mettait aux enchères, le 5 juin, une tabatière aux armes du maréchal Davout et un inventaire du chateau de Savigny datant de 1822. Le montant des enchères a rapidement dépassé les modestes moyens de notre association. Dommage pour notre musée.

Pour sauver Longwood

Une souscription est ouverte pour permettre la restauration de Longwood, maison de l’Empereur à Ste-Hélène, sous l’égide de la Fondation Napoléon et du Ministère des Affaires étrangères. Le SMD s’associe bien entendu à cette démarche. Cliquez ici pour la notice explicative et le formulaire de souscription.

Retraite de Russie

Le 24 octobre 1812, Davout dégage le prince Eugène à Malojaroslavets. Le 3 novembre, c’est l’inverse qui se produit à Wiazma puis, du 15 au 18 novembre 1812, lors de la bataille de Krasnoë, Davout perd son bâton de maréchal et beaucoup de crédit. L’occasion de revenir sur cet épisode de la retraite de Russie.

Lambach

C’est le 31 octobre et le 1er novembre 1805 qu’a eu lieu le combat de Lambach qui oppose, pour la première fois, Français et Russes. A la tête d’une brigade du 3ème corps, le général Bisson y est gravement blessé. Pour en savoir plus, c’est ici.


 

 

[ Flash Player requis ]

 

Cette page a été affichée 163973 fois